DEFENETION DES MOTS ECONOMIQUE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

DEFENETION DES MOTS ECONOMIQUE

Message par RAMI20002000 le Ven 26 Nov - 17:06

18/10/2005
Page 1 sur 11
Acculturation: Processus par lequel un groupe d'individus adopte les éléments d'une culture en
abandonnant en partie ou totalement ceux de sa propre culture.
Accumulation du capital: Accroissement des biens de production, des biens d'équipement
(machines).
Actif: Personne exerçant une activité rémunérée ou à sa recherche.
Actionnaire: Propriétaire d'une société anonyme détenant une part du capital social de la société
sous forme d'actions.
Agrégats monétaires: Ce sont les composantes de la masse monétaire.
- M1: Monnaie + billets + dépôts à vue (comptes courants bancaires).
- M2: M1 + dépôts à terme de 2 ans ou moins + dépôts avec préavis de 3 mois ou moins.
- M3: M2 + pensions+ titres d’OPCVM monétaires et instruments du marché monétaire + titres de
créances 2 ans ou moins
Amortissement: représente une somme équivalente à la dépréciation du capital fixe sur une période
donnée. Cet amortissement est une obligation comptable et peut permettre aux entreprises
d'abaisser le montant des bénéfices avant les impôts.
Autofinancement: Moyen de financement qu'une entreprise a obtenu grâce à son activité (bénéfices
non distribués et amortissement).
Autorité: Reconnaissance d'une légitimité: respect, savoir, charisme.
Bénéfice: Gain qu'une entreprise a réalisé et qu'elle a obtenu par la différence entre le prix de vente
de la production et son prix de revient (dépenses).
Branche: Ensemble des unités de production homogène (production d'un bien ou service).
Budget de l'Etat: Loi de finances annuelle préparée par le gouvernement et votée par le parlement.
Capital financier: Placements réalisés par une entreprise dans d'autres entreprises ou dans d'autres
secteurs.
Capital fixe au technique: Ensemble des biens durables d'une entreprise. La FBCF (Formation
Brute de Capital Fixe) correspond à l'acquisition de nouveaux biens durables utilisés dans le
processus de production. Le capital fixe est un stock et la Formation Brute de Capital est un flux.
Capital social: Mise de fond initiale apportée lors de la création de l'entreprise.
CDD (Contrat à Durée Déterminé): Forme d'emploi précaire ou atypique. Au moment de la
signature du contrat, les partis fixent la date de cessation de ce contrat. Celui-ci prend donc fin
naturellement.
Chiffre d'affaires: Montant total des ventes de l'entreprise durant un laps de temps déterminé.
Chômage classique: Les prix sur le marché des biens et services sont trop bas pour des salaires
trop élevés. Les entreprises ne jugent pas rentable de satisfaire la demande et de créer des emplois.
Chômage conjoncturel: Chômage résultant d'un ralentissement de l'activité économique dans un
secteur ou dans l'ensemble de l'économie.
18/10/2005
Page 2 sur 11
Chômage frictionnel: C'est le temps entre deux emplois.
Chômage keynésien: Les prix sur le marché des biens et services sont trop élevés et les salaires
trop faibles. La demande est insuffisante et les entreprises licencient la main d'oeuvre excédentaire.
Chômage structurel ou d'inadéquation: Chômage résultant d'un écart entre la structure de l'offre
et la structure de la demande. Les qualifications des chômeurs ne correspondent pas aux besoins
des entreprises.
Chômage technique: Chômage résultant d'une inactivité forcée d'une entreprise pour des raisons
exceptionnelles (incendies, blocages de l'activité).
Chômage technologique: Chômage résultant du progrès technique et de la difficulté d'adaptation à
la modernisation des entreprises.
Circuit économique: Ensemble des activités économiques qui se réalisent entre des agents
économiques. Il existe des échanges de flux. On peut donc parler de circulation (flux de biens et
services: flux réel; flux monétaire) entre ces agents, et on peut représenter cet ensemble sous forme
de circuit.
Coefficient de préservation: Il établit les chances de rester en vie par rapport à d'autres catégories.
Quand il est supérieur à 1, on a plus de chances de rester en vie.
Quand il est inférieur à 1, on a moins de chances de rester en vie.
Coefficient technique: Il se définit par le rapport entre une consommation intermédiaire utilisée et la
production totale d'une branche.
Exemples: le coefficient technique de la branche agriculture en produits industriels (consommations
intermédiaires: CI).
Coefficient technique = CI / Production de la branche.
Combinaison productive: Association du facteur travail (main d'oeuvre) et capital (équipement).
Compétitivité: Capacité d'une économie ou d'une entreprise à faire face à la concurrence étrangère.
On distingue deux formes de compétitivité:
- Compétitivité prix: C'est le prix qui explique l'écart de compétitivité entre deux entreprises.
- Compétitivité structurelle, ou hors-prix: Différence de qualité, performance, innovation.
Dans le second cas, on dira que l'entreprise est en position de concurrence monopolistique, c'est-àdire
qu'elle détient un avantage sur son produit par rapport aux autres.
Comptabilité nationale:C'est une représentation simplifiée de l'ensemble des informations relatives
à l'économie d'une nation.
Elle date de l'après guerre, des années 50. Depuis 1999, en accord avec les autres pays de l’UE, un
système commun (appelé SEC 95, système européen de comptabilité) a été instauré. Il a trois
fonctions:
- Synthèse du passé, c'est-à-dire comptabiliser les échanges pour mieux comprendre le passé.
- Réflexion sur l'avenir, c'est-à-dire faire des prévisions économiques (prévisions à court terme ou à
long terme, planification).
- Comparaison dans le temps et dans l'espace.
Concentration: Mouvement visant à regrouper des entreprises en de puissantes sociétés, on
distingue:
- concentration verticale: regroupement d'entreprise à différents stades du processus d'élaboration
d'un produit.
18/10/2005
Page 3 sur 11
- concentration horizontale: regroupement d'entreprise à un même stade du processus d'élaboration
d'un produit.
- conglomérat ou concentration conglomérale: regroupement d'entreprises sans lien technique direct
entre elles.
Concurrence Pure et Parfaite (CPP): Modèle théorique qui a un caractère normatif et qui s'applique
au marché. Pour les néoclassiques, c'est un "idéal à atteindre".
Elle repose sur cinq critères:
- Atomicité: un grand nombre d'offreurs et de demandeurs de petite taille par rapport au marché.
- Homogénéité: les produits sont identiques et substituables; on ne peut donc faire de la concurrence
par les produits ou par les marques.
- Fluidité du marché: liberté d'entrée et de sortie sur le marché; il n'y a donc pas de contraintes
institutionnelles.
- Transparence du marché: l'information ne peut pas être source de pouvoir sur le marché.
- Mobilité des facteurs de production: les agents économiques disposent du travail et du capital en
fonction de leurs besoins.
Consommations intermédiaires: Ensemble des biens et services achetés à d'autres entreprises et
qui permettent de produire. Les biens et les services sont soit détruits au cours du processus de
production, soit incorporés aux produits finis. Ce sont en général des matières premières.
Exemples: bois, matériel plastique, peinture, énergie, téléphone.
Coût de production: Ensemble des coûts d'une entreprise.
Exemples: achat de matières premières, salaires, location de machines, dépenses de communication
et de publicité, charges diverses.
Coût marginal: Coût de la dernière unité produite.
Coût moyen ou coût unitaire: Coût pour une unité.
Coût moyen = coût total / quantité.
Coût salarial: Coût de l'emploi d'un salarié pour une entreprise qui s'obtient par la somme du salaire
brut et des charges patronales.
Coût fixe: Coût de production indépendant des quantités produites.
Exemple: achat ou location de machine.
Coût total = coût fixe + coût variable.
Coût variable: Coût de production dépendant des quantités produites.
Exemple: matières premières.
Criminalité: Transgression des normes juridiques qui porte atteinte à la personnalité.
Croissance: Accroissement durable du Produit Intérieur Brut. C'est une notion quantitative. Elle se
mesure sur le long terme.
Indicateurs: Produit Intérieur Brut, Produit National Brut, population, indicateurs macro-économiques
(taux de chômage, inflation, commerce extérieur), PPA (Parité du Pouvoir d'Achat).
Culture: Ce terme présente plusieurs sens.
Sens usuel: Ensemble des connaissances acquises. C'est une perception individuelle.
Exemple: le savoir, l'instruction.
Sens collectif: Ensemble des normes et des valeurs qui caractérisent une société.
18/10/2005
Page 4 sur 11
Déficit budgétaire: Excès de dépenses par rapport aux recettes pour une année donnée. On dit que
c'est un flux.
Déficit commercial: Situation de la balance commerciale où les importations sont supérieures aux
exportations.
Déflation: Baisse du niveau des prix.
Délinquance: Transgression des normes juridiques.
Demande: Quantité de biens et de services que les personnes peuvent obtenir à un prix donné. Ils
sont alors appelés les acheteurs.
Demande effective: Demande anticipée par les entreprises en biens de consommation et en biens
de production.
Désindustrialisation: Baisse de la part de l'industrie dans l'emploi et dans le Produit National Brut.
Désinflation: Diminution du taux d'inflation, c'est-à-dire du niveau des prix.
Dette publique: Ensemble des emprunts contractés par un Etat au cours du temps. On dit que c'est
un stock.
Déviance: Transgression des normes qui sont établies de manière collective.
Division horizontale du travail: Principe de séparation des tâches de conception et d'exécution du
travail.
Division verticale du travail: Principe de parcellisation des tâches.
EBE (Excédent Brut d'Exploitation): EBE = VA (Valeur Ajoutée) - (Charges salariales + impôts liés
à la production).Comparaison entre le taux d'intérêt de l'emprunt et le taux de rentabilité économique
(EBE/K)
Economie d'échelle: Une entreprise réalise des économies d'échelle lorsqu'elle augmente sa
production et que le coût unitaire de son produit diminue.
Effet de levier: Conséquence positive ou négative de l'endettement sur la rentabilité des capitaux
propres d'une entreprise. Il résulte de la comparaison entre le taux d'intérêt de l'emprunt et le taux de
profit de l'entreprise.
Employabilité: Capacité, aptitude à être employé. Plus la durée du chômage augmente, plus
l'employabilité baisse.
Endogamie: Epouser une personne du même milieu social.
Enquête-Emploi: Etude annuelle exécutée par l'INSEE (Institut National Science et Etudes
Economique) auprès des ménages pour connaître la situation de l'emploi.
Entreprise individuelle: Entreprise appartenant à une seule personne, appelée le chef d'entreprise
et géré par celui-ci.
Entreprise publique: Entreprise dont le capital ou une majorité de celui-ci appartenant à l'Etat ou à
une collectivité publique.
18/10/2005
Page 5 sur 11
Epargne: Partie du revenu non-consommé et affectée à un placement, à une thésaurisation, à un
investissement.
Epargne = revenu disponible - consommation.
Equilibre commercial: Situation de la balance commerciale où il existe un montant égal
d'importations et d'exportations.
Equilibre de sous-emploi: Keynes critique l'analyse néoclassique en terme de marché à travers le
concept d'équilibre de sous-emploi, c'est-à-dire que les entreprises répondent de manière suffisante
à la demande, sans que pour autant le niveau de la demande permette d'absorber la population
active dans son ensemble.
Equilibre Emplois-Ressources: ou équilibre macro-économique. Il permet d'expliquer la manière
dont a été utilisée l'essentiel des ressources mises à la disposition du pays. C'est une égalité
comptable qui ne signifie pas forcément que l'économie soit équilibrée. Il peut y avoir un déficit
commercial ou une insuffisance de l'investissement.
Ressources = Emplois.
Production + importations (M)= consommations intermédiaires (CI) + consommation finale (CF) +
formation brute de capital fixe (FBCF) + variation des stocks + exportations (X).
ou PIB + CI + M = CI + FBCF + variation des stocks + X.
Excédent commercial: Situation de la balance commerciale où les exportations sont supérieures
aux importations.
Exogamie: Epouser une personne d'un milieu social différent.
Exportation:Vente de biens et de services à l'étranger
Externalités (ou effets externes): Ensemble des activités d'un agent économique qui a des
répercussions sur l'utilité ou le profit d'autres agents économiques sans qu'il y ait transaction sur le
marché. Ces effets peuvent être positifs ou négatifs.
Exemple: - une usine polluante dégrade les conditions de vie des individus vivant à proximité.
- les Jeux Olympiques dans la région d'Albertville ont amélioré la situation des populations et des
entreprises de cette région.
Facteurs de production: Ressources économiques nécessaires pour réaliser les biens et services
constituant la production. Il existe deux grands facteurs: le travail et le capital technique.
Fait social: C'est un phénomène régulier, prévisible, qui exerce une contrainte extérieure à l'individu.
Ce phénomène existe en dehors de l'individu et s'impose à lui.
Famille: Sens étroit: Personnes parentes les unes des autres vivant sous le même toit.
Sens large: Personnes liées par une alliance matrimoniale ou descendants d'ancêtres.
Famille monoparentale: Famille composée d'un parent et d'un ou plusieurs enfant(s).
Féminisation: Augmentation de la part des femmes dans la population active.
Filiale: Dans un groupe industriel, il y a une maison mère et ses filiales. Une filiale est une entreprise
dont le capital est détenu à plus de 50% par la maison mère.
Filière: Ensemble de branches de l'économie en relations étroites et complémentaires qui conduit à
une interdépendance de leur activité. On distingue trois éléments: activité centrale, activité en amont,
activité en aval.
18/10/2005
Page 6 sur 11
Flux monétaire: Echange de monnaie.
Flux réel: Echange de biens et services.
Globalisation = Mondialisation. Création de réseaux de production et d'information au sein des
groupes.
Groupe domestique: Ensemble des gens vivant ensemble qu'ils soient parents ou non: ménage ou
foyer.
Groupe social: Groupe d'individus qui présente une certaine homogénéité sur le plan social.
Groupes primaires: D'après Cooley, ce sont des groupes restreints de proximité qui présentent une
certaine intimité des rapports entre les membres (bandes de jeunes, famille, amis, voisinage). Ces
groupes primaires jouent un rôle essentiel dans la socialisation. Mais on observe le rôle croissant
d'autres formes de socialisation comme les médias ou les loisirs.
Holding: Société qui ne produit rien, mais détenant des participations dans d'autres sociétés.
Homogamie: Epouser une personne d'une même classe sociale.
Importation: Achat de biens et services qui sont produits à l'étranger.
Impôt direct: Impôt proportionnel aux revenus des agents économiques. Il existe divers impôts
directs:
- IRPP: Impôt sur le Revenu des Personnes Physiques. Cet impôt représente la seconde ressource
derrière la TVA (Taxe sur la Valeur Ajoutée).
- Impôt sur les sociétés (ou impôt sur les bénéfices) : C'est l'activité des entreprises qui détermine le
niveau de recettes de l'Etat. En période de croissance, l'impôt sur les sociétés est plus important. A
l'inverse, un ralentissement de cette croissance diminue les recettes de l'Etat.
Impôt indirect: Il est indépendant du niveau de revenu des agents économiques. Il s'applique de
manière uniforme contrairement aux impôts directs. Il existe divers impôts indirects:
- TVA: Taxe sur la Valeur Ajoutée. C'est la principale recette budgétaire de l'Etat. On dit que c'est un
impôt sur la consommation, car c'est lors de l'acte de consommer qu'est payé cet impôt. Le taux de
la TVA est fixé par l'Etat, et il est actuellement de 20,6 %. Cependant certains produits ont un taux
plus faible, notamment les médicaments.
- TIPP: Taxe Intérieure sur les Produits Pétroliers. C'est le second impôt indirect le plus important
pour l'Etat. Il est aussi fixé par l'Etat.
Inactif: Personne n'exerçant par une activité rémunérée et n'étant pas à sa recherche.
Indice: Outil statistique qui prend une donnée ou une série de donnée comme référence, comme
base, et qui permet de faire des comparaisons.
Indice des prix: Instrument qui mesure l'évolution des prix des biens et des services consommés
par les ménages.
Individualisme méthodologique: Courant sociologique dont Max Weber est à l'origine. Dans ce
modèle sociologique on part de l'individu pour expliquer des phénomènes sociaux.
Exemple: L'augmentation des prix entraîne une baisse de la demande.
Cette situation s'explique, d'après l'individualisme méthodologique, par le fait que le consommateur
s'efforce de préserver son pouvoir d'achat. Pour cela il se porte sur des produits équivalents à prix
moindre.
18/10/2005
Page 7 sur 11
Inflation: Augmentation durable du niveau des prix.
Influence: Forme de pouvoir fondé sur la persuasion.
Institution: Ensemble des règles qui forment un système et qui assure le bon fonctionnement de
l'ensemble de ce système.
Internationalisation: Développement des flux d'exportation.
Investissement: Achat par l'entreprise de moyens de production (machines) qui sont destinés à
servir plusieurs fois lors de l'activité productive.
Lignage: Ensemble des descendants d'un même ancêtre biologique.
Loi de l'offre et de la demande: C'est une loi qui existe sur les marchés économiques et qui permet
de réaliser l'équilibre entre les offreurs et les demandeurs pour un prix et une quantité donnée et à un
moment donné.
Main invisible: Concept mis au point par Adam Smith. Processus par lequel la combinaison des
décisions et des comportements économiques individuels contribue à la réalisation de l'intérêt
général sans pour autant que chaque agent économique en ait nécessairement conscience.
Maison-mère: Société possédant une ou plusieurs filiales.
Marché de l'emploi: Lieu de rencontre entre l'offre et la demande d'emploi.
Marché du travail: Lieu de rencontre abstrait entre l'offre et la demande de travail.
Masse monétaire: C'est la quantité de monnaie disponible (en circulation) dans une économie. C'est
un indicateur macro-économique de la Banque de France. Il est important de pouvoir la mesurer et
de suivre son évolution, car cela a des conséquences sur l'économie: croissance économique,
inflation, les échanges extérieurs.
Mobilité sociale: Changement de statut social d'une génération à une autre. Elle est aussi appelée
mobilité intergénérationnelle.
Monnaie fiduciaire: Ce sont des pièces, des billets. Ici, la valeur faciale repose sur la confiance des
gens en cette monnaie. Cette valeur n'est pas contenue dans la monnaie elle-même contrairement à
une pièce d'or par exemple.
Monnaie marchandise: Cela peut être un objet, une matière première comme du poivre ou des
coquillages. Par la suite, on a vu apparaître des matières précieuses, comme l'or ou l'argent. Ce sont
actuellement des monnaies métalliques.
Monnaie scripturale: Elle n'existe que par un simple jeu d'écriture.
Exemples: chèques, virements, prélèvements, cartes bleues (monnaie électronique).
La monnaie scripturale représente environ 85% de la monnaie en circulation.
Normes: Ce sont les mesures qui permettent d'atteindre et de réaliser les valeurs d'une société.
Il y a des normes juridiques (exemple: s'arrêter au feu rouge) et des normes sociales (exemple:
manger avec ses doigts). Pour faire respecter ces règles, la société institue des sanctions positives
ou négatives.
18/10/2005
Page 8 sur 11
OCDE: Organisation pour la Coopération et le Développement Economique. Elle réunit les
principaux pays industrialisés.
PIB (Produit Intérieur Brut): C'est la somme des valeurs ajoutées des entreprises qui sont sur le
territoire.
Plus-Value: C'est la partie du travail qui n'est pas rémunérée. Les ouvriers créent une certaine
valeur qui est supérieure aux salaires perçus. Chez Marx, elle est la source du profit.
PME (Petites et moyennes entreprises): Entreprise qui comprend entre 10 et 500 salariés.
PNB (Produit National Brut): C'est la somme des valeurs ajoutées produites par les entreprises
nationales d'un Etat quel que soit le lieu de leur résidence.
PNB = PIB + revenus de facteurs versés par le reste du monde - revenus de facteurs versés à
l'étranger.
Politique monétaire: C'est un volet de la politique économique qui vise à réguler l'évolution de la
masse monétaire et des taux d'intérêt. Elle est menée par la banque centrale en concertation plus ou
moins étroites avec le gouvernement.
Politique monétaire expansionniste: Elle a pour but d'accroître la masse monétaire pour stimuler
l'activité.
Politique monétaire restrictive: Elle a pour but de limiter ou de diminuer la masse monétaire pour
lutter contre l'inflation.
Population active: Ensemble des personnes exerçant une activité rémunérée ou sa recherche.
Pouvoir: Relation sociale asymétrique entre deux individus ou entre un individu et un groupe, ou
entre des groupes. Le pouvoir peut prendre la forme de l'autorité ou de la puissance.
Pouvoir d'achat: Quantité de biens et services qu'un ménage peut acheter à un moment donné. Il
dépend des prix de ces biens et services, c'est-à-dire de l'inflation, et du revenu du ménage.
Prélèvements obligatoires: Versements obligatoires faits par les agents économiques (ménages,
entreprises) sous forme d'impôts, de taxes ou de cotisations sociales.
Production: Toute activité qui aboutit à la création de richesses, c'est-à-dire les biens et les
services.
P° = Chiffre d'affaires + ou - variation des stocks + subventions d'exploitation.
Production marchande: Production de biens et services pouvant s'échanger sur un marché à un
prix couvrant au moins les coûts de production.
Production non marchande: Production de services fournis à la collectivité à titre gratuit ou quasi
gratuit. Ils sont fournis en dehors du marché.
Ces services sont évalués au niveau des coûts de production et non pas selon une logique de
marché. Exemples: enseignement, police, tous les services collectifs (éclairage public).
Productivité du travail: Relation entre la production de travail et la quantité de travail qui a permis la
production.
Profitabilité: Elle permet la comparaison entre le rendement anticipé des opérations productives
(taux de profit) et le rendement des placements financiers.
18/10/2005
Page 9 sur 11
Progrès technique: Ensemble des éléments permettant une amélioration des méthodes de
production et un accroissement de la productivité.
Propension moyenne à consommer (PMC): Consommation / revenu disponible x 100.
Propension moyenne à épargner (PME): C'est le taux d'épargne des ménages.
Propension moyenne à exporter = Exportations / Produit Intérieur Brut x 100.
C'est un ratio que l'on peut calculer à partir du TES.
Propension moyenne à importer = Importations / Produit Intérieur Brut x 100.
C'est un ratio que l'on peut calculer à partir du TES.
Puissance: Obéissance fondée sur la force, sur une sanction éventuelle
Ratios: Ce sont des rapports entre deux valeurs. Ils servent d'indicateurs économiques.
Régionalisation: Importante croissance du commerce à l'intérieur des zones, c'est-à-dire du
commerce intra-zone.
Rentabilité économique = EBE (Excédent Brut d'Exploitation) / Capitaux engagés.
Rentabilité financière: Cherche à mesurer "l'efficacité de l'endettement".
RF = [EBE (Excédent Brut d'Exploitation) - frais financiers] / capitaux propres.
Réserves de changes: Ce sont les réserves en devises détenues par la banque centrale.
Revenu disponible: C'est le résultat de la répartition des revenus primaires. C'est ce qui va pouvoir
être dépensé. Il se décompose entre la consommation et l'épargne.
Revenu disponible = Revenu primaire + revenus de transferts - cotisations et impôts.
Revenus primaires: Ce sont tous les revenus liés à la production. Les revenus primaires sont
répartis entre les salariés, les non-salariés et les propriétaires. A partir de ces revenus primaires,
s'effectue une répartition qui permet d'arriver au revenu disponible.
Secteur: Ensemble des unités de production ayant une même activité principale. Le critère utilisé est
le chiffre d'affaires.
Secteur d'activité: Ensemble d'entreprises qui ont en commun la même activité principale, mais
possédant éventuellement des activités secondaires différentes.
Secteurs institutionnels: Ensemble d'unités institutionnelles qui ont un comportement économique
semblable. Ces secteurs de l'économie permettent de classer les agents économiques:
- Sociétés et quasi-sociétés non financières
- Sociétés financières
- Administrations publiques (APU)
- Institutions sans but lucratif au service des ménages (ISBLM)
- Ménages (y compris les entreprises individuelles)
- "Le reste du monde" permet à la comptabilité nationale d'enregistrer les échanges entre les
résidents et les non-résidents, c'est-à-dire entre les pays et l'extérieur.
Socialisation: Processus d'apprentissage et d'intériorisation des normes et des valeurs d'une
société. Son objectif est d'intégrer l'individu dans son environnement social.
18/10/2005
Page 10 sur 11
Solidarité mécanique: Les individus se ressemblent, sont interchangeables, leurs consciences sont
toutes entières occupées par la morale et les croyances collectives. (Distinction de Durkheim)
Solidarité organique: Composée d'individus nettement différenciés par l'effet de la division du
travail et dont les consciences individuelles s'émancipent largement de la morale et des valeurs du
groupe. (Distinction de Durkheim)
Tables de mobilité: Document qui permet d'étudier la mobilité sociale.
Il existe deux tables de mobilité:
- Table de recrutement, qui renseigne sur l'origine de l'individu.
- Table de la destinée, qui renseigne sur l'avenir social.
Taux d'activité = Population active / population totale (en âge de travailler) x 100.
Taux d'autofinancement = Epargne Brute / FBCF (Formation Brute de Capital Fixe) x 100.
Il mesure la part des investissements que l'entreprise peut financer elle-même.
Taux de change: C'est une parité entre deux monnaies. Ces taux de changes évoluent chaque jour
sur le marché des changes.
Taux de chômage = Nombre de chômeurs / population active totale x 100.
Taux de couverture = Exportations / importations x 100.
C'est un ratio que l'on peut calculer à partir du TES.
La balance commerciale est équilibrée quand il est égal à 100; on dit que le solde commercial est
nul. Elle est excédentaire quand il est supérieur à 100; on dit que le solde commercial est positif.
Enfin, elle est déficitaire quand il est inférieur à 100; on dit que le solde commercial est négatif.
Taux de marge (taux de profits) = EBE (Excédent Brut d'Exploitation) / VA (Valeur Ajoutée) x 100.
C'est la marge bénéficiaire.
Taux de prélèvements obligatoires (impôts + cotisations sociales) = Prélèvements obligatoires /
Produit Intérieur Brut x 100.
Taux d'intérêt: C'est le prix, le coût du crédit.
Taux d'investissement = FBCF (Formation Brute de Capital Fixe) / PIB (Produit Intérieur Brut) x
100.
Taux d'investissement global = Formation Brute de Capital Fixe / Produit Intérieur Brut x 100.
C'est un ratio que l'on peut calculer à partir du TES.
Taylorisme ou organisation scientifique du travail: Organisation du travail, inventée par Taylor au
XIXème siècle, qui repose sur une double division du travail (division horizontale et division verticale).
TEE (Tableau Economique d'Ensemble): Document qui regroupe l'ensemble des comptes des
agents économiques.
Tertiarisation: Augmentation de la part des services dans l'emploi et dans la création de richesses
(Produit Intérieur Brut).
TES: Tableau Entrée-Sortie inspiré des travaux de Wassili Léontief qui réalisa en 1936 un tableau
"input-output".
Il permet à la comptabilité nationale d'établir des projections sur l'évolution des branches en se
18/10/2005
Page 11 sur 11
fondant sur les hypothèses (évolution de la consommation des différentes branches, évolution de la
demande d'exportations...).
Transnationalisation = Firmes MultiNationales. Flux d'investissement et d'implantation à l'étranger.
Tripolarisation: Concentration du commerce mondial autour de trois pôles (Etats-Unis, Union
Européenne, Asie du sud-est).
Troc: Echange de marchandise contre une autre. Il faut deux conditions pour que le troc ait lieu:
- Il faut réciprocité dans l'échange.
- Il faut trouver des marchandises de valeurs équivalentes pour pouvoir échanger les siennes.
Valeur ajoutée: Richesse réellement créée par l'entreprise.
VA = Production - consommations intermédiaires.
Valeurs: Ce sont des idéaux à atteindre dans une société.
Vitesse revenu: C'est la vitesse de circulation de la monnaie.
Vitesse revenu = PIB (Produit Intérieur Brut) en valeur / Agrégat monétaire (exemple: M1).
Lorsqu'il y a inflation, les agents économiques anticipent une croissance des prix. Il est donc
préférable de consommer aujourd'hui; ainsi la circulation s'accélère. En période de désinflation, on
pourra observer le phénomène inverse.
Volume de crédits: C'est la demande ou la quantité de crédits.

RAMI20002000
Ensseatiste
Ensseatiste

Masculin
Nombre de messages : 11
Age : 29
Localisation : JIJEL
Pays :
Date d'inscription : 26/11/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum